18-avril.indd

8 mars: pas de farce avec les femmes

Print Friendly, PDF & Email

Dans notre quotidien à Eben-Hézer Lausanne le sexisme et le harcèlement sexuel existent. Qu’il s’agisse de petites phrases ou de comportements abusifs, que ce soit dans le but de déstabiliser ou simplement non conscient, ces situations induisent un rapport de force souvent diffus mais toujours humiliant. Nous refusons ces situations. Aujourd’hui sur nos lieux de travail nous sommes toujours considérées comme la maman, la maîtresse, la bonne ou l’épouse, alors qu’un homme n’est pas sujet à ces allusions et peut faire son travail sans catégorisations similaires. Nous refusons les catégorisations.

N’oublions jamais qu’un propos désobligeant constitue déjà un harcèlement sexuel au regard de la loi et que la répétition n’est pas un critère. Une seule fois suffit. Nous devons prendre l’habitude de dénoncer systématiquement tous ces comportements. Parlons-en, entre collègues, entre femmes, et ne nous résignons jamais à ce que le sexisme devienne normalité.

Aujourd’hui pour le 8 mars, la journée internationale des femmes, nous rappelons à tous leurs devoirs. Le nôtre est de rendre la lutte quotidienne. Le syndicat SUD s’emploiera sans relâche à dénoncer et à se battre collectivement pour faire respecter les droits des femmes. Contactez le syndicat à chaque fois qu’un événement à lieu, même en cas de doute.

Télécharger en PDF le tract

Partagez l'article

Place Chauderon 5, 1003 Lausanne, Tél. : + 41 (0) 21 351 22 50, Fax : + 41 (0) 21 351 22 53