Cahier de revendications des employé-e-s de la FASL

Print Friendly, PDF & Email

Introduction

Télécharger en PDF

Le collectif pour la grève des femmes de la FASL a constitué la liste suivante de revendications. Elles visent un traitement transparent et équitable entre toutes et tous; à notre sens, leur mise en application vise à résoudre les inégalités de traitement actuelles à la FASL et dont souffrent les équipes.

Bien qu’applicables à tout le personnel, nos revendications sont intimement liées à la mobilisation des femmes et à l’appel à la grève, notamment les points liés à la baisse générale du temps de travail, l’égalité salariale, ladite conciliation entre vie privée et vie professionnelle.

Nous sommes parties de l’analyse des conditions de travail de toutes les employées de la FASL, quelles que soient leurs fonctions, pour proposer des améliorations indispensables à l’égalité au sein de la Fondation. Nous avons pu constater que parmi le personnel de la Fondation, ce sont les salariées qui ont les taux d’activité les plus bas et le plus de difficultés à conjuguer la vie privée et la vie professionnelle et que ce personnel est majoritairement féminin.

1. Un pool de remplacement pour toutes les fonctions
Ce pool s’avère nécessaire pour toutes les fonctions de la FASL afin d’éviter un maximum d’impact sur le terrain. Il servirait à soulager les équipes et effectuer un travail serein sans créer une augmentation des heures supplémentaires.

2. Congé parental
Les allocations familiales devraient être payées automatiquement par la FASL dès le premier mois de la naissance de l’enfant. La FASL ferait ainsi, si besoin, une avance à l’employé-e avant de recevoir la validation de l’octroi d’allocations familiales.
Nous demandons également un congé maternité de 6 mois à 100% / paternité 6 mois à 100%. Et jusqu’à une année de congé parental avec garantie du poste. Tous ces congés sont les mêmes pour les parents de mêmes sexes ou adoptants. Nous demandons que tous les congés parentaux soient remplacés.

3. Égalité salariale: critères d’engagement, contrôle et transparence des salaires
Nous avons remarqué qu’il y a une tendance à engager selon des critères discriminants. Nous demandons des procédures d’engagement non-discriminatoires passant par:
– Une analyse de l’égalité salariale au sein de la FASL.
– Une revalorisation des métiers de l’administration et de la logistique.
– Une prise en compte des années consacrées à l’éducation des enfants ou soutien à des proches aidants lors de la fixation des salaires.
– La transparence sur les critères et l’enclassement à l’engagement, mise en place d’une procédure claire d’enclassement à l’engagement et transmission automatique du calcul ayant amené la fixation du salaire.

4. Aménagement vie privée/vie professionnelle
Nous demandons que la FASL intègre à la CCT de la FASL et applique l’article 36 de la loi sur le travail (LTr). Aussi, un accent particulier doit être mis à la mise en place d’une compensation pour la prise en charge des enfants du personnel hors horaires classiques des structures de garde.

5. Prévention santé au travail / pénibilité du travail
Nous demandons la reconnaissance de la charge physique, la pénibilité qui est inhérente au métier de l’animation socioculturelle et prévenir l’usure au travail par des mesures concrètes mises en place par l’employeur après négociations et consultations avec le syndicat et la CP.

6. Inconvénients de fonctions
Nous demandons la mise en place d’un système de compensation des heures du soir et du week-end équitable pour tout-e-s les employé-e-s quel que soit le pourcentage de travail.

23 mai 2019

Partagez l'article

Place Chauderon 5, 1003 Lausanne, Tél. : + 41 (0) 21 351 22 50, Fax : + 41 (0) 21 351 22 53