Coronavirus – Communiqué de presse de SUD Etudiant-e-s et précaires

Print Friendly, PDF & Email

Les personnes en formation ne doivent pas être la variable d’ajustement d’un système en crise!

Face à une crise sans précédent, on en appelle à notre responsabilité individuelle et on nous demande d’être solidaires. Nous sommes et serons responsables et solidaires – il s’agit de faire en sorte que les employeurs le soient aussi. Il n’y a, en vérité, qu’une seule certitude à ce stade : nous devons stopper le virus et pour cela nous devons éviter au maximum les contacts. Les autorités fédérales et cantonales ont dit beaucoup de choses, sur les comportements à adopter, sur les aides prévues pour les milieux économiques. Il faut désormais prendre à bras le corps ce triple problème : on ne peut pas confiner qu’une partie de la population, tout ce qui est inessentiel doit fermer maintenant ; parmi les services qui ne sont pas essentiels à la population, on ne peut pas tout fermer sans considérer comment nous allons assurer la continuité des revenus des travailleurs/euses et assurer un revenu à toutes et tous ; on ne peut pas, sous le pieux prétexte de l’effort national, ne rien dire sur les conditions d’engagement et de rémunération de toutes les personnes, en particulier en formation, qui seront mises à contribution dans les domaines social, sanitaire et éducatif.

Nous avons besoin de garanties maintenant !

Lire la suite du communiqué au format PDF

 

Mail aux écoles

À toutes et tous les étudiant-e-s salarié-e-s du Canton de Vaud

Chères et chers ami-e-s, collègues,

Dans la lutte essentielle contre le COVID-19, les conséquences pour les personnes précaires ne doivent pas être négligées. Les jeunes en formation font partie de ces personnes précaires. Contraint-e-s pour nombre d’entre-nous à devoir travailler en parallèle de nos formations, nous fournissons en temps normal de la main d’œuvre aux conditions de travail et au statut les plus précaires : flexibilité maximale, contrat zéro heure, CDD, stages, dans de très nombreux secteurs de l’économie. Cela n’empêche pas que nous avons des droits.

Lire la suite du document au format PDF

Partagez l'article

Place Chauderon 5, 1003 Lausanne, Tél. : + 41 (0) 21 351 22 50, Fax : + 41 (0) 21 351 22 53