Qui sommes-nous

Courrier au Chef de Service

Print Friendly, PDF & Email

à propos des informations diffusées
sur l’intranet de l’Etat de Vaud

Monsieur le Chef de Service,

C’est avec intérêt que notre Fédération syndicale a pris connaissance des informations diffusées sur l’intranet de l’Etat de Vaud au sujet de la Caisse de pensions.

Nous devons constater avec regret une erreur manifeste concernant le calculateur que nous avons conçu afin que le personnel puisse prendre la mesure concrète du plan du Conseil d’Etat.

Vous affirmez que le calculateur ne tient pas compte que “le salaire assuré au moment de la transition compterait pour l’ensemble des années précédant l’entrée en vigueur du nouveau système.” C’est inexact. Le calculateur considère précisément le salaire à l’entrée en vigueur du nouveau système comme valant pour les années précédentes.

De surcroît, le calculateur tient compte d’une indexation effective des salaires de 1%, comme l’indique le plan du Conseil d’Etat, alors que toutes les projections sur l’intranet sont fondées sur une indexation de 0.7%.

En réalité, c’est donc bien le message sur l’intranet qui présente une “simulation lacunaire et approximative”, éloignée des propositions du plan, et pas notre calculateur.

En conséquence, nous vous prions de publier un rectificatif sur l’intranet de l’Etat de Vaud. Ce message doit préciser que la simulation du calculateur de rentes mis en ligne par notre Fédération syndicale est bien conforme au plan actuellement présenté par le Conseil d’Etat.

Par ailleurs, et afin que les informations diffusées sur l’intranet de l’Etat de Vaud reposent sur des données précises et vérifiables, nous vous prions de bien vouloir apporter les clarification permettant de comprendre le 1er paragraphe sous le titre « Effets sur les jeunes assurés » du « Dossier La Gazette »

Il semblerait opportun, au minimum, de préciser les conditions qui selon vous feraient que les assurés entrant à la CPEV après l’entrée en vigueur du nouveau plan verront leur rente diminuer d’environ 10% selon le nombre de promotions obtenues pendant leur carrière et de l’hypothèse d’une revalorisation de 1% des salaires assurés.

En effet, l’estimation de la diminution des rentes de ces assurés n’est étayée par aucun élément précis. Il n’est mentionné ni le nombre des promotions obtenues, ni leurs montants, ni le moment où ces promotions interviennent durant la carrière. De plus, le taux d’indexation des salaires n’est pas mentionné (est-il de 0.7% comme indiqué sous la rubrique «Les effets du plan» du «Dossier La Gazette»?).

De plus, les effets du plan sur les jeunes assurés, tels que mentionnés dans le même paragraphe s’appuient sur l’hypothèse d’une revalorisation de 1% des salaires assurés, alors que le plan du Conseil d’Etat ne prévoit pas de revalorisation automatique, mais d’éventuelles revalorisations des salaires assurés octroyées, au mieux tous les 5 ans, par le Conseil d’administration de la CPEV en fonction de la situation de la caisse.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions de recevoir, Monsieur le Chef de Service, nos salutations distinguées.

Secrétariat fédéral SUD

Partagez l'article

Place Chauderon 5, 1003 Lausanne, Tél. : + 41 (0) 21 351 22 50, Fax : + 41 (0) 21 351 22 53